Aller au contenu. | Aller à la navigation


  Tout savoir sur le MRAP Communiqués officiels Activités locales Contact ENGLISH  
Outils personnels
Vous êtes ici : Accueil Contre le racisme sous toutes ses formes Campagne d'affichage contre le SIDA : une campagne qui demeure ambiguë

Campagne d'affichage contre le SIDA : une campagne qui demeure ambiguë

— Mots-clés associés :

A la suite de la saisie par le MRAP du Ministre de la Santé à propos de la campagne d'affichage de prévention et de lutte contre le SIDA de l'été 2005, le MRAP prend acte que l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (INPES) explique que cette campagne ne revêt en rien un caractère discriminatoire aux motifs que les affiches auraient été visionnées et acceptés par des associations de migrants, que cette campagne d'affichage fait suite à une campagne publicitaire qui mettait en scène des autres catégories de populations, et qu'en raison des chiffres (« En Ile-de-France, 43% des découvertes de séropositivité concernent une personne originaire d'Afrique subsaharienne »), cette campagne se justifiait.

Le MRAP tient cependant à rappeler et maintenir l'objet de son indignation. Le MRAP n'a absolument pas visé le contenu des affiches et pense, comme les associations de migrants qui ont été associées à cette campagne d'affichage, qu'elles ne contiennent rien de discriminatoire dans leur contenu propre.

 Le MRAP rappelle seulement qu'il vise le rapport entre les différentes catégories de populations mises en scène dans cette campagne d'affichage de l'été 2005 : 100% des affiches mettent en scène des personnes de couleur. Le MRAP ne vise que ce rapport entre les populations « originaire d'Afrique subsaharienne » et les autres, et non les mises en scène de ces affiches. Le MRAP tient ensuite à rappeler qu'il ne vise que la campagne d'affichage de l'été 2005, et non les autres aspects de la campagne (spots audio et vidéo, affiches ne contenant que du texte, etc.).

 Le MRAP a bien entendu réagit après avoir disséqué la totalité de la campagne et il ne vise que la campagne d'affiches de l'été 2005. Or, il s'avère que la totalité des affiches de cette campagne ne mettent en scène que des personnes de couleurs. Enfin, et c'est à nos yeux le plus troublant, si effectivement « 43% des découvertes de séropositivité concernent une personne originaire d'Afrique subsaharienne », il n'en reste pas moins que 100% des affiches de la campagne de l'été 2005 mettent en scène cette catégorie de population. Quid des 51% restants qui sont pourtant une cible majoritaire de toute campagne contre le SIDA ?

Pour le MRAP, une bonne campagne d'affichage doit être claire, lisible, et sans ambiguïté ; elle doit faire passer son message sans qu'il y ait nécessité de lui assortir de longues explications. Dans le cas où cette campagne n'aurait pas été diffusée sur le plan national, mais à destination des pays d'Afrique, elle serait parfaitement légitime. Si donc le MRAP prend acte des explications de l'INPES, il n'en reste pas moins convaincu que cette campagne est et demeure ambiguë en l'état.

 Paris, le 25 juillet 2005.

Actions sur le document
Activités locales
vie-cl.jpg
carte-cl.jpg

liste-cl.jpg

« Juillet 2017 »
Juillet
LuMaMeJeVeSaDi
12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31
Adhérez au MRAP

carte-adherent-portlet.jpg

Adhérez au MRAP

Différences
MRAP_DIFFERENCES_286-vignette.jpg
N° 286

Voir le sommaire


MRAP_DIFFERENCES_285-vignette.jpg
N°285

Voir le sommaire

Archives Différences

MRAP_DIFFERENCES_284-vignette.jpg
N°284

Archives

Mumia Abu-Jamal
Affiche-Mumia-Abu-Jamal.jpg
Vidéos

daylimotion.png

Canal vidéo du MRAP national

youtube.png

Canal vidéo de la Fédération des Landes

Si le canal vidéo de votre comité local ne s'affiche pas ici, contactez le siège du MRAP pour que nous insérons un lien ici