Aller au contenu. | Aller à la navigation


  Tout savoir sur le MRAP Communiqués officiels Activités locales Contact ENGLISH  
Outils personnels
Vous êtes ici : Accueil Contre le racisme sous toutes ses formes Fédération de Paris : exposition "Permis de chasse en Europe : les exilés afghans"

Fédération de Paris : exposition "Permis de chasse en Europe : les exilés afghans"

— Mots-clés associés : ,

Trente photographies réalisées par Olivier Aubert, Olivier Jobard et Elisabeth Cosimi, trois photographes qui ont mis tout leur talent et leur sensibilité à saisir la vie quotidienne de ces errants. La Fédération de Paris du MRAP est honorée de pouvoir faire connaître au public le plus large ce travail de longue haleine.

Les photographes et le MRAP savent que le pouvoir de l’image est plus grand que tous les discours ; ils espèrent que le visiteur pourra ainsi prendre conscience de la situation insupportable de ces errants qui ont fui, guerres, expulsions, répressions.


De quels pays ces jeunes exilés  viennent-ils ?

Ils  viennent d’Afghanistan fuyant une  guerre permanente depuis 1979. Cette guerre se poursuit aujourd’hui avec l’engagement des Etats-Unis et de l’OTAN et aussi avec l’engagement de la France.

Le nombre des victimes civiles ne se compte plus,  massacrés, « par erreur », au nom de la PAIX  !

Le nombre de réfugiés et déplacés afghans dans le monde augmente : ils étaient plus de trois  millions reconnus par le Haut-Commissariat aux réfugiés en 2010.

Ils  viennent du Pakistan où ils s’étaient exilés après la fermeture des camps de réfugiés dans leur pays.

Ils viennent d’Iran fuyant les expulsions vers l’Afghanistan.



Quel accueil et quelle protection ?

Ils viennent chercher protection dans un pays où les droits de l’Homme devraient leur permettre de se construire un avenir.

Mais, les conditions déplorables d’accueil  des demandeurs d’asile les conduisent à partir ailleurs : plusieurs milliers arrivent en France chaque année et seuls 565 ont demandé l’asile en 2011 ; plus de 1000 mineurs afghans arrivent à Paris chaque année et moins de 5% décident de res-ter compte tenu des obstacles mis à leur protection, pourtant prévue par la loi française et les conventions internationales.

Après le démantèlement de la « jungle » à Calais, les exilés se sont éparpillés sur tout le littoral de Cherbourg à Ostende vivant sans aucun point de repère entraînant des conditions de survie encore plus précaires. A Paris, de plus en plus de demandeurs d’asile détenteurs de récépissés, en attente d’une décision, et de plus en plus de mineurs sont laissés à la rue.

Le passage en Angleterre est devenu de plus en plus difficile et les conditions d’accueil et de protection se sont dégradées. Les Pays nordiques sont  alors une destination plus  humainement enviable.

Mais beaucoup vont errer en Europe, renvoyés de pays en pays. En effet le règlement Dublin les oblige à demander  l’asile dans le premier pays européen où ils sont entrés. Si un moratoire a été décidé pour les réadmissions en Grèce, pays qui ne donne le statut de réfugié qu’à moins de 1% des demandeurs, beaucoup restent menacés de renvoi en Hongrie où ils seront emprisonnés durant plusieurs mois avec peu de chance d’obtenir l’asile, ou vers d’autres pays.

Les regards que vous rencontrerez dans ce reportage traduisent toute la souffrance, de la guerre, de l’exil.

 

Télécharger le tract.

Actions sur le document
Activités locales
vie-cl.jpg
carte-cl.jpg

liste-cl.jpg

« Mai 2017 »
Mai
LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031
Adhérez au MRAP

carte-adherent-portlet.jpg

Adhérez au MRAP

Différences
MRAP_DIFFERENCES_286-vignette.jpg
N° 286

Voir le sommaire


MRAP_DIFFERENCES_285-vignette.jpg
N°285

Voir le sommaire

Archives Différences

MRAP_DIFFERENCES_284-vignette.jpg
N°284

Archives

Mumia Abu-Jamal
Affiche-Mumia-Abu-Jamal.jpg
Vidéos

daylimotion.png

Canal vidéo du MRAP national

youtube.png

Canal vidéo de la Fédération des Landes

Si le canal vidéo de votre comité local ne s'affiche pas ici, contactez le siège du MRAP pour que nous insérons un lien ici