Aller au contenu. | Aller à la navigation


  Tout savoir sur le MRAP Communiqués officiels Activités locales Contact ENGLISH  
Outils personnels
Vous êtes ici : Accueil Contre le racisme sous toutes ses formes Genève : Conférence d'examen sur le racisme

Genève : Conférence d'examen sur le racisme

Il est plus que jamais urgent de mobiliser Etats et citoyens pour un monde sans haines et sans racisme   Le MRAP condamne fermement l’intervention du président iranien dès l’ouverture de la conférence d’examen des résultats de la conférence de Durban (2001) - organisée par les Nations Unies à Genève ; le discours du président iranien ne peut se comprendre qu’à la lumière de ses déclarations antérieures sur la négation de l’extermination des Juifs, par les nazis et leurs satellites, et sa volonté de rayer Israël de la carte. Le MRAP regrette, comme les organisateurs de la conférence, que l’absence de très nombreux chefs d’États, ait permis à M. Ahmadinejad de tenir la vedette. Le MRAP regrette également que les médias occidentaux n’aient retenu de cette conférence que les propos du président iranien et aient fait silence sur l’ensemble de la déclaration, adoptée par acclamation par tous les participants, y compris les pays européens. Cette déclaration permet un très grand nombre d’avancées dans la lutte contre le racisme, l’antisémitisme, l’islamophobie, la christianophobie et l’antiarabisme. Elle dénonce les discriminations de toutes sortes dont sont victimes les minorités ; elle se félicite des mesures prises pour honorer la mémoire des victimes de l’esclavage, de l’apartheid et du colonialisme et de l’entrée en vigueur de la Convention internationale sur la protection des droits des travailleurs migrants (bien qu’à ce jour, aucun pays de destination de migrants n’en soit signataire). D’autre part, le MRAP regrette qu’un trop grand nombre de pays aient refusé de participer à la conférence et que la plupart des pays occidentaux n’aient pas jugé bon d’envoyer leurs plus hauts représentants à Genève, jetant ainsi le discrédit sur l’ONU, pourtant seule instance internationale où les conflits peuvent être résolus pacifiquement. Faut-il rappeler que le boycott de la Société des Nations par l’Allemagne nazie a précédé de peu le déclenchement de la seconde guerre mondiale ? Faut-il rappeler que l’ONU est née des terrifiants crimes de guerre, crimes contre l’humanité et crime de génocide perpétrés par les fascismes, afin de tout mettre en œuvre pour désormais les éviter ? Comment continuer à promouvoir le « Droit international » dans les relations entre les peuples -  tout particulièrement en vue de parvenir à une paix juste et durable entre Palestiniens et Israéliens, de protéger les droits des Rroms, des Migrants, des Dalits et des Burakus, des Peuples autochtones… - alors que l’Institution qui l’incarne et les résolutions de ses organes directeurs (Assemblée Générale, Conseil de Sécurité), se voit décrédibilisées par les Nations mêmes qui l’invoquent ? En ce dernier jour de la conférence de Genève contre le racisme, le MRAP en appelle à tous les citoyens - en France, en Europe et dans le monde - pour qu’ils exigent avec force de leurs gouvernements le respect de la charte, des conventions et déclarations des Nations Unies, en tant qu’instruments au service de la paix entre les peuples et d’un monde sans racisme. Paris, 24 avril 2009

Actions sur le document
Activités locales
vie-cl.jpg
carte-cl.jpg

liste-cl.jpg

« Avril 2017 »
Avril
LuMaMeJeVeSaDi
12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Adhérez au MRAP

carte-adherent-portlet.jpg

Adhérez au MRAP

Différences
MRAP_DIFFERENCES_286-vignette.jpg
N° 286

Voir le sommaire


MRAP_DIFFERENCES_285-vignette.jpg
N°285

Voir le sommaire

Archives Différences

MRAP_DIFFERENCES_284-vignette.jpg
N°284

Archives

Mumia Abu-Jamal
Affiche-Mumia-Abu-Jamal.jpg
Vidéos

daylimotion.png

Canal vidéo du MRAP national

youtube.png

Canal vidéo de la Fédération des Landes

Si le canal vidéo de votre comité local ne s'affiche pas ici, contactez le siège du MRAP pour que nous insérons un lien ici