Aller au contenu. | Aller à la navigation


  Tout savoir sur le MRAP Communiqués officiels Activités locales Contact ENGLISH  
Outils personnels
Vous êtes ici : Accueil Contre le racisme sous toutes ses formes Procès en appel de Girot De Langlade condamné en 1ère instance pour ses propos racistes à l’égard des gens du voyage : le MRAP attend une confirmation du premier jugement

Procès en appel de Girot De Langlade condamné en 1ère instance pour ses propos racistes à l’égard des gens du voyage : le MRAP attend une confirmation du premier jugement

<br>
Le 14 mai 2008, à 13h30, s’ouvrira devant la 11ème Chambre de la Cour
<br>d’appel de Paris le procès M. Paul Girot de Langlade, préfet
<br>d’Indre-et-Loire et le directeur de publication du site «
<br>lanouvellerépublique.fr ». Le 23 novembre 2006, ce préfet s’est
<br>distingué en imputant aux gens de voyage des comportements gravement
<br>antisociaux en prétendant qu’« il y en a trop sur le département. On a
<br>été trop laxiste pendant trop longtemps … Chacun sait que quand ils
<br>arrivent quelque part, il y a de la délinquance. » Ces propos, tenus
<br>lors d’une interview, ont été diffusés sur le site Internet du quotidien
<br>La Nouvelle République.
<br>
<br>Ce représentant de l’Etat a déjà exprimé son hostilité à l’égard de ces
<br>personnes au cours d’un Journal télévisé sur la chaîne France 2, le 23
<br>octobre 2002, en affirmant qu’ils vivaient « à nos crochets de rapines
<br>et d’escroqueries. »
<br>
<br>Le 13 septembre 2008, la 17e chambre correctionnelle du Tribunal de
<br>Grande Instance de Paris a condamné Monsieur Paul Girot de Langlade pour
<br>le délit de provocation publique à la haine raciale à une peine
<br>délictuelle de 2000 euros et a rejeté la demande de non-inscription au
<br>bulletin numéro 2 présentée par le préfet considérant que « chacun doit
<br>savoir que même prononcés par un préfet de la République les propos
<br>litigieux tombent sous le coup de la loi. »
<br>
<br>Pour le MRAP, Girot de Langlade est d’autant plus responsable qu’il
<br>était au moment des faits, circonstance aggravante, un représentant de
<br>l’Etat.
<br>
<br>Le MRAP attend donc de la justice un rejet de l’appel du prévenu et une
<br>confirmation du premier jugement. Dans cette procédure le MRAP sera
<br>représenté par Me Pierre Mairat.
<br>
<br>Fait à Paris, le 13 mai 2008
<br>

Actions sur le document
Activités locales
vie-cl.jpg
carte-cl.jpg

liste-cl.jpg

« Octobre 2017 »
Octobre
LuMaMeJeVeSaDi
1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031
Adhérez au MRAP

carte-adherent-portlet.jpg

Adhérez au MRAP

Différences
MRAP_DIFFERENCES_286-vignette.jpg
N° 286

Voir le sommaire


MRAP_DIFFERENCES_285-vignette.jpg
N°285

Voir le sommaire

Archives Différences

MRAP_DIFFERENCES_284-vignette.jpg
N°284

Archives

Mumia Abu-Jamal
Affiche-Mumia-Abu-Jamal.jpg
Vidéos

daylimotion.png

Canal vidéo du MRAP national

youtube.png

Canal vidéo de la Fédération des Landes

Si le canal vidéo de votre comité local ne s'affiche pas ici, contactez le siège du MRAP pour que nous insérons un lien ici