Aller au contenu. | Aller à la navigation


  Tout savoir sur le MRAP Communiqués officiels Activités locales Contact ENGLISH  
Outils personnels
Vous êtes ici : Accueil Contre le racisme sous toutes ses formes Lutte contre les extrêmes droites Régionales : Clan Le Pen et Front National le MRAP appelle à un sursaut démocratique

Régionales : Clan Le Pen et Front National le MRAP appelle à un sursaut démocratique

— Mots-clés associés : ,

 

 


Le Front National retourne aux sources de la vieille extrême-droite totalitaire :

Marine Le Pen et sa nièce Marion Le Pen peuvent, à défaut d'un sursaut démocratique, conquérir deux régions de France. Cette perspective est d'une extrême gravité pour la démocratie.

Elles illustrent toutes deux la duplicité du parti d'extrême-droite : si elles partagent en commun un même socle xénophobe et raciste d'un FN hérité de l'ancien tortionnaire en Algérie, elles savent aussi gommer les provocations les plus outrancières du patriarche. Mais le leurre est quand même tombé.


Derrière la démagogie vaguement sociale : l'ultra libéralisme économique et la société inégalitaire.

Le Front National tente de rallier une partie de l'électorat qui souffre de difficultés économiques et sociales, qui doute des solutions politiques proposées par les gouvernements, Mais l’extrême droite n’a, jamais et nulle part, été synonyme de progrès social et économique dans l’histoire humaine, bien au contraire. L'histoire nous a appris que le discours social de l'extrême-droite n'est qu'un leurre le temps d'une conquête du pouvoir, elle se retourne toujours contre les couches populaires dès qu'elle a pris le pouvoir.

Marine le Pen développe encore, pour peu de temps, un discours vaguement socialisant et anti-libéral mais elle confie déjà à sa nièce le soin de rallier le soutien des secteurs ultra-libéraux.

Quand la cadette dénonce ainsi sur RMC « L'Etat nounou » elle vise la protection sociale et économique qui protège les citoyens et notamment les plus humbles. En fustigeant l’État « omniprésent dans le cadre du marché et dans le secteur privé » elle entend restreindre le rôle régulateur de l'Etat au profit d'une loi du marché aveugle.


Toujours les mêmes ressorts de l'exclusion et de la haine raciale.

Si le patriarche procédait d'un racisme de soudard, Marine le Pen et le Front national de 2015 enveloppent leur haine xénophobe et l'islamophobie de précautions sémantiques qui ne trompent plus. Bon nombre des candidats FN aux élections se livrent d'ailleurs aux pires débordements racistes, tout particulièrement islamophobes.


Dans la tradition réactionnaire : les menaces contre les droits des femmes.

En annonçant, devant un parterre d'homophobes, de pro-life et d'intégristes chrétiens de la « manif pour tous », la suppression des subventions au planning familial au cas où elle serait élue, Marion Maréchal Le Pen visait le droit à l'IVG et la loi Veil.


Dans le cadre de la répartition des tâches électorales, Marine le Pen feint de désapprouver sa nièce pour ne pas s'aliéner la droite moins conservatrice en ce qui concerne le droit des femmes, mais en janvier 2014 c'est elle-même qui théorisait sur une supposée banalisation de l'IVG.


Derrière le masque républicain, les libertés de tous menacées.

La démocratie est en danger. Le Front National est contre le droit de grève, contre les syndicats qui « ne pensent qu'à bloquer l'économie ». N'oublions pas que Steeve Briois, élu à Hénin Beaumont en 2014, a immédiatement annoncé la couleur : la Ligue des Droit de l'Homme et le Secours Populaire (qualifié d' "association gauchiste") immédiatement avisés qu’ils étaient expulsés de leurs locaux, tout comme à Mantes la Ville le maire FN Cyril Nauth a décidé d'expulser la LDH de son local occupé depuis plus de 20 ans.


Sur le plan international

N'oublions pas les projets d'alliances avec les partis d'extrême droite européenne en vue de la constitution d'un groupe au Parlement européen, son soutien aux dictatures pour lesquelles Marine Le Pen manifeste d'ailleurs quelques sympathies quand elle décerne un brevet de respectabilité à Bachar El Assad en déclarant qu'il « n'est pas un barbare » (comme Jean Marie Le Pen avait en son temps soutenu Sadaam Hussein).


Deux régions peuvent donc passer sous la coupe de la famille Le Pen à l'occasion des prochaines élections régionales. Au Front National on se transmet fidèlement l'héritage intact de l'extrême-droite de toujours, le MRAP appelle à un sursaut démocratique pour empêcher cette catastrophe.


Paris, le 30 novembre 2015

Actions sur le document
Activités locales
vie-cl.jpg
carte-cl.jpg

liste-cl.jpg

« Mars 2017 »
Mars
LuMaMeJeVeSaDi
12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031
Adhérez au MRAP

carte-adherent-portlet.jpg

Adhérez au MRAP

Différences
MRAP_DIFFERENCES_286-vignette.jpg
N° 286

Voir le sommaire


MRAP_DIFFERENCES_285-vignette.jpg
N°285

Voir le sommaire

Archives Différences

MRAP_DIFFERENCES_284-vignette.jpg
N°284

Archives

Mumia Abu-Jamal
Affiche-Mumia-Abu-Jamal.jpg
Vidéos

daylimotion.png

Canal vidéo du MRAP national

youtube.png

Canal vidéo de la Fédération des Landes

Si le canal vidéo de votre comité local ne s'affiche pas ici, contactez le siège du MRAP pour que nous insérons un lien ici