Aller au contenu. | Aller à la navigation


  Tout savoir sur le MRAP Communiqués officiels Activités locales Contact ENGLISH  
Outils personnels
Vous êtes ici : Accueil Droits des migrants et étrangers Enfermement des étrangers Un an après l’incendie du Centre de Rétention de Vincennes : le MRAP soutient les revendications des 48 personnes retenues qui y ont déclenché une grève de la faim

Un an après l’incendie du Centre de Rétention de Vincennes : le MRAP soutient les revendications des 48 personnes retenues qui y ont déclenché une grève de la faim

Un an après les révoltes et l’incendie du CRA de Vincennes, à la suite de la mort d’un retenu dans des circonstances encore non élucidées - la mort de Belkacem Souli, ressortissant tunisien, intervenue le Samedi 21 juin 2008 - voici que quarante-huit Sans-Papiers, enfermés dans les locaux rénovés du même centre de rétention, ont décidé le 30 juin dernier d’entamer une grève de la faim. Ils protestent ainsi contre une nouvelle tentative de suicide par pendaison de l’une des personnes retenues (selon un témoignage, il s’en serait produit six en vingt-six jours).

Avec l’emballement de la machine à enfermer et expulser, en France comme dans l’Union Européenne, qui connaîtra de pires jours encore après la transposition en droits nationaux de la « Directive de la Honte » au plus tard le 24 décembre 2010, révoltes et actes désespérés ne pourront que se multiplier.

Le MRAP réitère son invariable opposition à des politiques d’éloignement forcé qui, au prétexte de « rassurer » les opinions publiques européennes, ne font qu’ignorer les véritables causes de migrations mondialisées qui, avec les conséquences du réchauffement climatique, connaîtront une explosion redoutable pour tous les peuples de la terre.

Le MRAP exprime tout son soutien aux revendications des grévistes qui portent particulièrement sur : - l’amélioration des conditions de rétention (relations internes, respect du règlement intérieur, hygiène et soins de santé…), - la protection contre l’éloignement forcé des personnes ayant des liens familiaux établis en France (conjoints, enfants…), - le besoin d’un nombre suffisant d’avocats commis d’office et les déplacements aux tribunaux pour les procédures, - la possibilité pour les retenus de « quitter la France par leurs propres moyens pour sauvegarder leur dignité » et de disposer de temps à cette fin, pour ceux libérés après 32 jours de rétention, - l’arrêt, dans l’espace public, de contrôles massifs qui portent atteint à la liberté et la dignité des personnes, - la fermeture des centres de rétention et la régularisation des Sans-Papiers.

Le MRAP rappelle qu’il a lancé depuis juin 2006 une pétition pour « la régularisation globale de tous les sans papiers » et invite l’ensemble des citoyens à y souscrire pour manifester au gouvernement français, comme à l’Union Européenne, leur rejet de pratiques actuelles indignes et leur exigence de politiques respectueuses des droits des personnes et des peuples des pays d’origine des migrants.

Paris, le 10 juillet 2009

Actions sur le document
Activités locales
vie-cl.jpg
carte-cl.jpg

liste-cl.jpg

« Mars 2017 »
Mars
LuMaMeJeVeSaDi
12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031
Adhérez au MRAP

carte-adherent-portlet.jpg

Adhérez au MRAP

Différences
MRAP_DIFFERENCES_286-vignette.jpg
N° 286

Voir le sommaire


MRAP_DIFFERENCES_285-vignette.jpg
N°285

Voir le sommaire

Archives Différences

MRAP_DIFFERENCES_284-vignette.jpg
N°284

Archives

Mumia Abu-Jamal
Affiche-Mumia-Abu-Jamal.jpg
Vidéos

daylimotion.png

Canal vidéo du MRAP national

youtube.png

Canal vidéo de la Fédération des Landes

Si le canal vidéo de votre comité local ne s'affiche pas ici, contactez le siège du MRAP pour que nous insérons un lien ici