Aller au contenu. | Aller à la navigation


  Tout savoir sur le MRAP Communiqués officiels Activités locales Contact ENGLISH  
Outils personnels
Vous êtes ici : Accueil Histoire, mémoire, anticolonialisme en France Nazisme et Résistance 1942 -2012 : 70ème anniversaire de la rafle du Vel’d’Hiv - Combattre pied à pied ce qui ouvre la voie au mépris de tout ce qui est humain.

1942 -2012 : 70ème anniversaire de la rafle du Vel’d’Hiv - Combattre pied à pied ce qui ouvre la voie au mépris de tout ce qui est humain.

— Mots-clés associés : , ,

Il y a 70 ans, le 16 juillet 1942, débutait à Paris ,sous le nom de code de « vent printanier », la plus grande rafle de Juifs en France sous l'occupation nazie. Elle avait été planifiée de longue date et plus précisément lors de la conférence de Wansee du 20 janvier 1942 (en présence notamment de Heydrich et Eichmann) qui décréta et organisa la « Solution finale » pour près de 11 millions de juifs répartis sur tout le continent.

A Paris, où Eichmann était venu négocier avec la police française, cette dernière avait accepté de « collaborer » et « commander » 50 autobus pour les journées des 16 et 17 juillet. Ce fut l'oeuvre de 450 policiers et gendarmes français, qui, sous l'autorité de leurs chefs et du régime de Vichy, répondaient aux exigences des nazis.

Ce sont, selon des documents policiers récemment révélés 13.152 hommes, femmes et enfants juifs (étrangers réfugiés en France ) qui furent arrêtés, dont 8.160 enfermées au Vélodrome d'Hiver, dans le 15e arrondissement de Paris.

Retenus dans des conditions inhumaines, pendant quatre jours, 1.129 hommes, 2.916 femmes et 4.115 enfants furent entassés sur les gradins de ce stade avant d'être emmenés dans les camps de Beaune-la Rolande et Pithiviers (Loiret).

A ces arrestations s'ajoute l'horreur indescriptible d'enfants arrachés des bras de leurs mères. Plus de 4.000 » enfants en bas-âge furent brutalement séparés de leurs parents et déportés les premiers – via Drancy - vers Auschwitz où ils furent tous gazés.

En ce jour anniversaire d'une des pages les plus noires et tragiques de notre histoire, le MRAP rappelle que le devoir de mémoire est plus que jamais nécessaire, pour le passé autant que pour l'avenir. Il nous faut inlassablement rechercher et expliquer ce qui rendit possible le génocide nazi, et ses soutiens dans la France pétainiste comme sur tout le continent , en même temps que rappeler son atrocité.

Nous voulons aussi rendre hommage au courage de ceux qui refusèrent l'inacceptable, notamment des trop rares gendarmes ou policiers français qui, ces 16 et 17 juillet 1942, permirent à quelques enfants d’échapper à l'horreur.

« Plus jamais çà ! »...Tel était le serment des déportés survivants, libérés des camps d'extermination. Leur volonté, et leur avertissement exigent de nous une mémoire agissante et une vigilance de tous les instants pour ,sans cesse, mettre à jour, comprendre, dénoncer, combattre pied à pied toutes les paroles, tous les actes, toutes les décisions qui ouvrent la voie au mépris de tout ce qui est humain et entretiennent le terreau de la haine dont se nourrit la barbarie.

 

Paris, le 16 juillet 2012

Actions sur le document
Activités locales
vie-cl.jpg
carte-cl.jpg

liste-cl.jpg

« Mars 2017 »
Mars
LuMaMeJeVeSaDi
12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031
Adhérez au MRAP

carte-adherent-portlet.jpg

Adhérez au MRAP

Différences
MRAP_DIFFERENCES_286-vignette.jpg
N° 286

Voir le sommaire


MRAP_DIFFERENCES_285-vignette.jpg
N°285

Voir le sommaire

Archives Différences

MRAP_DIFFERENCES_284-vignette.jpg
N°284

Archives

Mumia Abu-Jamal
Affiche-Mumia-Abu-Jamal.jpg
Vidéos

daylimotion.png

Canal vidéo du MRAP national

youtube.png

Canal vidéo de la Fédération des Landes

Si le canal vidéo de votre comité local ne s'affiche pas ici, contactez le siège du MRAP pour que nous insérons un lien ici