Aller au contenu. | Aller à la navigation


  Tout savoir sur le MRAP Communiqués officiels Activités locales Contact ENGLISH  
Outils personnels
Vous êtes ici : Accueil International Europe Kosovo : ne pas laisser les trafiquants d’organes impunis

Kosovo : ne pas laisser les trafiquants d’organes impunis

— Mots-clés associés :

Le MRAP exprime ses plus vives préoccupations après la publication du rapport de Dick Marty, rapporteur spécial du Conseil de l’Europe ; qui confirme l’essentiel des allégations exprimées dès 2008 par la Procureure générale du TPI de La Haye Carla Del Ponte et qui portent sur l’existence d’un trafic d’organes auquel se seraient livré des membres de l’UCK (Armée de libération du Kosovo) et plus particulièrement le groupe de la Drenica constitué autour de Hashim Thaçi, l’actuel premier ministre du Kosovo.

De 1998 à 2000, des centaines de prisonniers principalement des Serbes du Kosovo mais probablement aussi des Roms et des Albanais accusés de collaboration auraient été déportés en Albanie où ils auraient été assassinés pour alimenter un trafic d’organes, principalement de reins.

Selon le Procureur spécial pour les crimes de guerre de Serbie, Vladimir Vukcevic,  500 prisonniers environ auraient été conduits ainsi en Albanie.

Ces faits d’une extrême gravité engagent la responsabilité de la communauté internationale dont l’inaction est accablante malgré de fortes présomptions  :

  •  Celle de l’OTAN présente au Kosovo dès 1999 pour y établir un véritable protectorat,
  •  Celle de l’administration internationale du territoire qui n’a pas «  jugé   bon de lancer une enquête détaillée » comme le souligne M. Dick Marty.


 Le refus de la Minuk (Mission des Nations Unies au Kosovo) dirigée en 2001-2002 par Bernard Kouchner de coopérer avec Carla Del Ponte pose également un sérieux problème. Face à ces crimes, que certains n’hésitent pas à comparer à l’horreur de Srebrenica , le MRAP demande :
 

  • la création d’une commission d’enquête internationale sur le rôle  complice de l’OTAN pour n’avoir pas au mieux dénoncé ce trafic au pire l’avoir couvert. Alors que les Etats-Unis et l’Union européenne affirment prendre au sérieux les affirmations de Dick Marty, la France  se doit sans tarder de faire toute la lumière sur le rôle de ses services secrets qui avaient des relations privilégiées avec Hashim Thaçi,
  •  l’audition par les autorités compétentes de Bernard Kouchner en tant que responsable de l’administration du Kosovo,
  • la saisie de l’affaire par la Cour pénale internationale après la mise en cause du premier ministre kosovar Hashim Thaçi et  celle de ses complices albanais, l’aéroport de Tirana ayant servi de plaque tournante à ce trafic.


 Pour le MRAP, la réconciliation dans les Balkans ne peut aboutir sans la condamnation de tous les crimes commis.

 Paris, le 23 décembre 2010.

Actions sur le document
Activités locales
vie-cl.jpg
carte-cl.jpg

liste-cl.jpg

« Septembre 2017 »
Septembre
LuMaMeJeVeSaDi
123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930
Adhérez au MRAP

carte-adherent-portlet.jpg

Adhérez au MRAP

Différences
MRAP_DIFFERENCES_286-vignette.jpg
N° 286

Voir le sommaire


MRAP_DIFFERENCES_285-vignette.jpg
N°285

Voir le sommaire

Archives Différences

MRAP_DIFFERENCES_284-vignette.jpg
N°284

Archives

Mumia Abu-Jamal
Affiche-Mumia-Abu-Jamal.jpg
Vidéos

daylimotion.png

Canal vidéo du MRAP national

youtube.png

Canal vidéo de la Fédération des Landes

Si le canal vidéo de votre comité local ne s'affiche pas ici, contactez le siège du MRAP pour que nous insérons un lien ici