Aller au contenu. | Aller à la navigation


  Tout savoir sur le MRAP Communiqués officiels Activités locales Contact ENGLISH  
Outils personnels
Vous êtes ici : Accueil International Proche et Moyen-Orient Irak Le MRAP réitère sa demande de protection des réfugiés du camp « Liberty » en Irak

Le MRAP réitère sa demande de protection des réfugiés du camp « Liberty » en Irak

— Mots-clés associés : ,

Plusieurs milliers de Moudjahidines du Peuple d'Iran, réfugiés à Ashraf en Irak ont été désarmés en 2003 suite à l'intervention militaire des Etats-Unis et déclarés «personnes protégées» en fonction de l'article 27 de la 4ème Convention de Genève. Suite à plusieurs attaques meurtrières dont ils ont été victimes, ils ont accepté d’être transférés au Camp Liberty, près de l’aéroport de Bagdad en 2011 , en attendant leur transfert vers des pays tiers, suite à la signature d’un accord qui prévoyait, entre autres, le respect des normes minimales propres aux conditions de vie des requérants d’asile. Ces normes n'ont jamais été respectées et les attaques se sont poursuivies.

Le Lundi 7 Septembre 2015, un groupe d'agents envoyés conjointement par le ministère iranien
des renseignements et la Force Qods (des Pasdarans) se sont rassemblés en face de l’entrée du
camp Liberty . C’est une résurgence des événements, qui ont conduit à des massacres il y a
quelques années au camp d'Achraf.

Le gouvernement irakien a systématiquement refusé le visa d'entrée pour les familles souhaitant
visiter les leurs dans le camp Liberty. D’autres parents de résidents se sont vus arrêtés,
emprisonnés, voir même exécutés en Iran, une fois ayant rendu visite à leurs proches à Achraf. En
effet, aucun ONG, ni parlementaires, ni même les avocats des résidents ne sont pas autorisés à
leur rendre visite.

Ces agents ne pouvaient pas atteindre le camp Liberty sans la coopération directe du
gouvernement de l'Irak. Ils ont dû passer plusieurs points de contrôle avant d’arriver à l’accès du
Camp.

Le MRAP condamne fermement le fait que des réfugiés soient soumis à une telle torture
psychologique, plusieurs personnes sont mortes faute de soins. Le gouvernement de l'Irak porte
l'entière responsabilité de la sécurité et de l’intégrité des habitants de ce camp et doit prendre des
mesures immédiates pour enlever ces agents.

Nous demandons instamment au Secrétaire général de l'ONU d’intervenir auprès du
Gouvernement irakien pour mettre un terme à ce jeu dangereux. Nous exhortons également le
gouvernement américain, qui s’est engagé à protéger les résidents jusqu'à leur départ d'Irak, de
respecter ses obligations et intervenir pour empêcher des agents du régime iranien d'avoir accès
au camp Liberty.

Paris, le 8 septembre 2015

Actions sur le document
Activités locales
vie-cl.jpg
carte-cl.jpg

liste-cl.jpg

« Mai 2018 »
Mai
LuMaMeJeVeSaDi
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031
Adhérez au MRAP

carte-adherent-portlet.jpg

Adhérez au MRAP

Différences
MRAP_DIFFERENCES_286-vignette.jpg
N° 286

Voir le sommaire


MRAP_DIFFERENCES_285-vignette.jpg
N°285

Voir le sommaire

Archives Différences

MRAP_DIFFERENCES_284-vignette.jpg
N°284

Archives

Mumia Abu-Jamal
Affiche-Mumia-Abu-Jamal.jpg
Vidéos

daylimotion.png

Canal vidéo du MRAP national

youtube.png

Canal vidéo de la Fédération des Landes

Si le canal vidéo de votre comité local ne s'affiche pas ici, contactez le siège du MRAP pour que nous insérons un lien ici