Aller au contenu. | Aller à la navigation


  Tout savoir sur le MRAP Communiqués officiels Activités locales Contact ENGLISH  
Outils personnels
Vous êtes ici : Accueil International Proche et Moyen-Orient Palestine Le MRAP solidaire d’Alima Boumedienne Thierry

Le MRAP solidaire d’Alima Boumedienne Thierry

— Mots-clés associés : ,

Alima Boumedienne Thierry s’est vu refuser sa demande d’inscription au barreau des avocats du Val d’Oise par le Conseil de l’Ordre des avocats du Barreau de ce département malgré ses diplômes universitaires (Deug, Licences, Maîtrises, DEA et DESS, doctorat), sa formation de juriste et son expérience de 12 ans de parlementaire tant au Parlement Européen qu’au Sénat.

Le motif de ce refus est que l’intéressée « exerce un militantisme efficace dans le cadre des ses activités politiques lequel apparaît contraire à l’honneur, à la probité, aux bonnes moeurs… et au respect des principes essentiels de dignité et de modération… ». Ce qui est reproché à Alima Boumedienne Thierry, ce sont ses actions dans le cadre de la campagne internationale BDS, « Boycott, Désinvestissement, Sanctions ». Cette campagne internationale répond à la démission totale de la « communauté internationale » qui n’apporte aucune réponse concrète aux exigences des citoyens qui demandent l’application du droit international, et la reconnaissance des droits des Palestiniens face au blocage du processus de paix et à la poursuite de la colonisation par l’État d’Israël.

Le MRAP, solidaire d’Alima Boumediene Thierry s’indigne de ce refus d’inscription au barreau des avocats du Val d’Oise.

Il rappelle qu’Alima Boumedienne Thierry a été relaxée par le TGI de Pontoise le 14 octobre 2010 alors qu’elle comparaissait en raison de ses actions dans le cadre de la campagne BDS. Le droit à la liberté d’exprimer ses opinions politiques doit être reconnu à tout citoyen, y compris aux avocats.

Le MRAP rappelle également la décision de la Cour d’Appel de Paris qui a confirmé que « le soutien au boycott pour des motifs politiques ne caractérise en aucun cas le délit de provocation à la discrimination, la haine ou la violence…. ». Ainsi, la Cour relève que « la critique pacifique de la politique d’un Etat, relevant du libre jeu de débat politique, se trouve, aux termes de la jurisprudence de la Cour Européenne des Droits de l’Homme, au coeur même de la notion de société démocratique ».

Alima Boumedienne Thierry qui conteste ce rejet qu’elle qualifie d’illégal et discriminatoire a donc déposé un recours à la Cour d’Appel de Versailles qui devra statuer, en audience publique (le mercredi 14 novembre à 10 h) et dire si le fait d’être militant pour le respect des droits du peuple palestinien est contraire au respect des principes essentiels de la profession d’avocat.

Paris, 12 novembre 2012

Actions sur le document
Activités locales
vie-cl.jpg
carte-cl.jpg

liste-cl.jpg

« Novembre 2017 »
Novembre
LuMaMeJeVeSaDi
12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930
Adhérez au MRAP

carte-adherent-portlet.jpg

Adhérez au MRAP

Différences
MRAP_DIFFERENCES_286-vignette.jpg
N° 286

Voir le sommaire


MRAP_DIFFERENCES_285-vignette.jpg
N°285

Voir le sommaire

Archives Différences

MRAP_DIFFERENCES_284-vignette.jpg
N°284

Archives

Mumia Abu-Jamal
Affiche-Mumia-Abu-Jamal.jpg
Vidéos

daylimotion.png

Canal vidéo du MRAP national

youtube.png

Canal vidéo de la Fédération des Landes

Si le canal vidéo de votre comité local ne s'affiche pas ici, contactez le siège du MRAP pour que nous insérons un lien ici