Aller au contenu. | Aller à la navigation


  Tout savoir sur le MRAP Communiqués officiels Activités locales Contact ENGLISH  
Outils personnels
Vous êtes ici : Accueil Le soixante- dixième anniversaire de la libération des camps. Une leçon pour l’Histoire

Le soixante- dixième anniversaire de la libération des camps. Une leçon pour l’Histoire

— Mots-clés associés : , ,

27 janvier 1945 – 27 janvier 2015 70ème anniversaire de la libération du camp d’Auschwitz Plus jamais ça Ce 27 janvier 2015 marque le soixante-dixième anniversaire de la libération du camp d’Auschwitz (Pologne) par les soldats soviétiques, à l'issue de la seconde guerre mondiale. La libération d’Auschwitz, puis des autres camps de concentration, révélait au monde entier les indicibles souffrances endurées par dix millions d’enfants, de femmes, d’hommes, que le régime nazi, ses sbires de la Gestapo et leurs complices, avaient recensés, pourchassés, arrêtés, raflés, marqués, dépouillés de tous leurs biens, d’abord en Allemagne puis dans tous les pays de l’Europe occupée.

 

Juifs, Tsiganes, Francs-maçons, handicapés, malades mentaux, syndicalistes, militants politiques opposés au régime, communistes, socialistes, chrétiens, protestants, catholiques, témoins de Jéhovah, homosexuels, tous ont été livrés à l’esclavage et à la mort, broyés par la gigantesque machine à exploiter et à exterminer, mise au point par Hitler et le pouvoir nazi. Ce furent 203 camps au service d'une entreprise d'extermination scientifiquement organisée.

 

70 ans après l'indicible, la transmission de la mémoire de «  ce qui a failli dominer le monde  » mais aussi la résistance au prix de leur vie par ceux «  qui refusaient de vivre à genoux »  - comme le chantait Jean Ferrat - sont pour le MRAP une impérieuse nécessité.

 

Se souvenir des déportés, de leurs martyres dans les chambres à gaz, mais aussi - pour que l'histoire ne se répète pas - tenter de comprendre comment cette épouvantable machine à tuer a pu se mettre en place, pourquoi elle n’a pu être stoppée.  Le monde connaissait pourtant les théories racistes, notamment antisémites, de «  la race supérieure  », développées par Hitler. Il  connaissait aussi le slogan « 500 000 chômeurs, 500 000 Juifs, la solution est simple »

 

Le 19 avril 1945, 21.000 rescapés du camp de Buchenwald-Dora jurèrent que leur martyre ne serait jamais oublié et qu'ensemble les survivants combattraient le fascisme, l'antisémitisme, le racisme et la haine de l’autre.

 

Le 22 mai 1949, au Cirque d'Hiver à Paris, les fondateurs du MRAP, parmi lesquels  des survivants des camps nazis - notamment juifs résistants - jurèrent de « ne jamais oublier les crimes commis par les assassins fascistes et leurs complices, collaborateurs et agents vichystes de la gestapo, de lutter contre l'antisémitisme et pour la paix et de n'accepter jamais de se trouver dans le même camp que les bourreaux nazis ».

Les tragiques événements de ce début de mois de Janvier 2015,  qui ont bouleversé la France, démontrent hélas que la victoire des peuples sur l'horreur reste précaire et jamais acquise : le fascisme, nationaliste ou religieux, menace toujours l'humanité. 

Si pas moins de 423 actes antisémites furent recensés en 2013, ce chiffre a pratiquement doublé en 2014. Les récents attentats de Créteil, Bruxelles et Toulouse, de la porte de Vincennes en ce début de 2015, sont là pour nous le rappeler douloureusement. A travers l'Europe, les partis  d’extrême droite relaient  un discours antisémite avec, en France, «le détail» de Le Pen ou des allégations antisémites à l'encontre du chanteur Patrick Bruel.

Actes et propos haineux racistes se propagent également à l'encontre des musulmans, des Roms....

La parole raciste se libère chaque jour sur internet. A côté des sites ouvertement néonazis ou des blogs de réseaux «  sociaux  » qui prônent ouvertement l’antisémitisme et/ou l’islamophobie,  des sites mercantiles réhabilitent la notion de «  race  » en proposant par exemple aux visiteurs de déterminer  leur origine juive par une analyse ADN.

 

En ce 70ème anniversaire de la libération des camps  - qui est aussi  celui des marches de la mort de quelques 50.000 hommes, femmes et enfants  jetés sur les routes du Reich, le MRAP appelle plus que jamais

 

            - à se mobiliser contre tout racisme, quels qu'en soient les auteurs ou les victimes,

            - à œuvrer pour un monde plus juste et plus égalitaire

            - à continuer à faire nôtre le "plus jamais ça" des survivants des camps

 

 

Leur volonté, leur avertissement exigent de nous une mémoire agissante qui se manifeste par une vigilance de tous les instants pour mettre à jour, comprendre, dénoncer, combattre toutes les paroles, tous les actes, toutes les décisions qui ouvrent la voie au mépris de tout ce qui est humain.

 

Paris, le 27 janvier 2015.

 

Actions sur le document
Activités locales
vie-cl.jpg
carte-cl.jpg

liste-cl.jpg

« Mai 2017 »
Mai
LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031
Adhérez au MRAP

carte-adherent-portlet.jpg

Adhérez au MRAP

Différences
MRAP_DIFFERENCES_286-vignette.jpg
N° 286

Voir le sommaire


MRAP_DIFFERENCES_285-vignette.jpg
N°285

Voir le sommaire

Archives Différences

MRAP_DIFFERENCES_284-vignette.jpg
N°284

Archives

Mumia Abu-Jamal
Affiche-Mumia-Abu-Jamal.jpg
Vidéos

daylimotion.png

Canal vidéo du MRAP national

youtube.png

Canal vidéo de la Fédération des Landes

Si le canal vidéo de votre comité local ne s'affiche pas ici, contactez le siège du MRAP pour que nous insérons un lien ici